Soulager gaz et ballonnements

« Je me sens gonflé ! »

Ballonnements et inconforts digestifs figurent parmi les problématiques les plus courantes de notre époque. Les ballonnements traduisent un déséquilibre de la flore intestinale et indiquent donc un certain degré de malabsorption des nutriments.

Lors de la digestion, les bactéries produisent naturellement des gaz qui se forment en trop grande quantité et s’accumulent dans l’intestin. Cet état, partagé par 30 à 54 % de la population générale, implique un déséquilibre que l’on appelle « dysbiose intestinale ». Ce pourcentage grimpe jusqu’à 84% pour les gens qui souffrent de côlon irritable. (1)

Les gaz intestinaux ne sont pas nécessairement accompagnés de flatulences, bien qu’on ne remarque guère les plus subtiles. Quand le ventre devient dur, on peut en perdre l’appétit ou souffrir de constipation.

Voyons comment nous pouvons soulager les ballonnements par des trucs simples et tenter de rétablir l’équilibre de la flore intestinale, pour éviter que ces désagréments ressurgissent encore et encore.

Review Led Chip Double Plus Light Grow King L5Aj34R

Les essentiels en résumé

  • Manger lentement et bien mastiquer les aliments
  • 9140 – Led Lampes Neuhaus Acier 55 Polina Gris 2 Lampadaire 54q3ARjL
  • Diminuer les aliments gazogènes : crucifères, grosses légumineuses, solanacées
  • Consommer beaucoup d’épices et fines herbes, surtout cumin, fenouil et cardamome
  • Éviter fruits et sucreries aux repas ainsi que les excès de prébiotiques
  • Favoriser les fibres et les minéraux dans l’alimentation, surtout grâce aux légumes verts
  • Atténuer le stress et l’anxiété ainsi que tout facteur aggravant pour le principe vata

Voyons tout ceci plus en détails…

Les ballonnements, un problème systémique

Rétablir l’équilibre intestinal implique un bon fonctionnement des organes digestifs, un bon équilibre mental ainsi que de saines habitudes alimentaires. Il faut savoir que de trouver cet équilibre peut être une tâche ardue et délicate, où il faut tenir compte de tous les facteurs possibles.

En contrepartie, en cherchant simplement à éliminer ces gaz inconfortables, on doit rétablir la santé de nos organes digestifs et de la flore intestinale, ce qui engendre des bénéfices énormes pour l’absorption des nutriments, le système immunitaire, l’élimination des toxines et ainsi de suite. Les conséquences positives de tout cela sont incalculables !

Soulager les ballonnements

Pour éliminer définitivement les symptômes de ballonnements, il suffit parfois de peu de choses et certains trucs soulagent grandement à court terme. Il s’agit d’observer progressivement certaines recommandations alimentaires, de rechercher des propriétés médicinales chez les aliments et les suppléments et de prendre soin de notre équilibre acido-basique jusqu’à disparition des ballonnements.

Manger lentement : la mastication complète des aliments favorise bien sûr leur digestion adéquate. Il faut aussi éviter de manger tout au long de la journée pour s’assurer de renouveler nos fluides gastriques pour le prochain repas. Truc simple et efficace mais ô combien négligé !

Éviter fruits et sucreries après le repas : La digestion des fruits est peu compatible avec les céréales, les légumineuses, les viandes et les légumes. Les fruits se digèrent beaucoup plus rapidement que les autres aliments et devraient donc être mangés avant les repas ou en collation, pour éviter les fermentations et les gaz. Il en va de même pour les aliments très concentrés en sucres rapides comme la plupart des desserts, des sirops et autres sucreries. Certains ont même une intolérance congénitale au fructose, sucre rapide présent dans ces aliments, qui leur cause des gaz. (2)

Sauf pour ceux et celles qui sont intolérants à ces aliments, les produits laitiers frais, y compris les laits végétaux, font exception à cette règle et peuvent être consommés avec les fruits et, dans une certaine mesure, les sucres concentrés.

Accompagner les repas de carminatifs : toutes les fines herbes aromatiques et les épices contiennent des huiles essentielles, lesquelles sont en grande partie responsables de leurs saveurs. Ces huiles essentielles ont la propriété de disperser les gaz intestinaux et de prévenir leur formation également. De plus, ces huiles essentielles détendent les muscles lisses, ce qui détend les crampes au système digestif.

Les meilleures épices carminatives sont :

Il y a aussi tout un choix d’épices qui peuvent soulager les ballonnements comme la graine de céleri, de coriandre, la sauge, l’anis, la cannelle, le gingembre, le girofle, la nigelle et tant d’autres. Du côté des fines herbes on retrouve les feuilles de céleri, le thym, la menthe, le basilic, le romarin, la sauge, la livèche et ainsi de suite.

Comment les utiliser ? Simplement, nous devons intégrer une bonne quantité de carminatifs à la nourriture afin de prévenir la production de nouveaux gaz lors des repas, approximativement 1-3 c. à thé d’épices ou 1-3 c. à table de fines herbes hachées par repas.

Préparez aussi des infusions à base de ces carminatifs, par exemple faites infuser une cuiller à thé de fenouil ou quelques feuilles de menthe dans une tasse d’eau chaude. Buvez régulièrement de ces tisanes carminatives, surtout après les repas, pour disperser et prévenir les gaz.

On peut de plus mastiquer les graines comme le fenouil, le cumin et la cardamome après les repas. Par ailleurs, il existe des suppléments naturels sous forme de concentrés liquides, de comprimés ou de poudre qui peuvent faciliter et régulariser notre consommation de carminatifs.

Les fibres : Les fibres jouent un rôle primordial dans la santé de la flore intestinale. Elles nettoient mécaniquement l’intestin et nourrissent certaines bactéries qui ne peuvent bénéficier des sucres rapides consommés par les autres, ce qui favorise l’équilibre de la flore bactérienne. Les fibres sont présentes notamment dans les fruits, les légumes, les légumineuses et les céréales non-raffinées. Un apport quotidien est nécessaire, et certains suppléments peuvent aider à combler ce besoin.

Probiotiques et prébiotiques : Les probiotiques sont des suppléments qui utilisent des bactéries de souches que l’on retrouve dans l’intestin humain alors que les prébiotiques sont des aliments qui nourrissent la flore intestinale pour la maintenir en santé.

Les probiotiques doivent être de très bonne qualité et il convient de les expérimenter personnellement au moins pendant quelques jours car chacun possède une composition unique de bactéries dans son intestin. Un probiotique peut très bien convenir à une personne mais nuire à une autre, qui ressentira plus de ballonnements et souffrira peut-être d’une légère diarrhée.

Les prébiotiques sont à consommer régulièrement mais avec modération, pour ne pas stimuler excessivement la prolifération bactérienne. Parmi les aliments prébiotiques on retrouve : lacto-fermentations (vinaigre de cidre, kombucha, choucroute), banane, topinambour, chicorée, miso, racines de pissenlit, de bardane et d’aunée.

Astringents : L’astringence est l’une des six saveurs reconnues en ayurvéda. C’est aussi un effet de resserrement et d’assèchement, dus à la présence de tannins. On retrouve des tannins dans les feuilles de thé, de framboisier, de fraisier, de bleuet, dans les fruits pas mûrs, les petits fruits, le vinaigre de cidre, le vin rouge, le concombre, les germinations, le riz et ainsi de suite.

L’astringence intervient aux intestins en resserrant les tissus et donc en rétrécissant le volume de l’intestin, ce qui provoque parfois l’expulsion rapide des gaz, soulageant ainsi les distensions abdominales et les crampes dues aux ballonnements. Lire l’article « les six saveurs en ayurvéda » pour plus de détails sur la saveur astringente et ses effets.

On peut boire une tisane concentrée en feuilles astringentes ou 30 mL de vinaigre de cidre de pomme pour obtenir cet effet d’expulsion. Cependant, à long terme cette stratégie deviendra contre-productive, lorsqu’un excès de tannins aura asséché la muqueuse intestinale. Sans exagérer, on peut prendre des astringents 2 à 3 fois par jour pendant quelques jours d’affilée ou de temps à autre.

Soigner une infection : dans certains cas d’indigestion alimentaire, d’infection bactérienne, parasitaire ou de candidose, des plantes médicinales anti-infectieuses seront nécessaires pour traiter la cause des ballonnements. Ces traitements nécessitent certaines connaissances de base en santé et en médecine naturelle, nous aborderons ces protocoles plus en détails dans des articles qui seront publiés sur ces sujets.

Facteurs aggravants

Moderne Massif 15 Nordic Boule Bois En Mur Lampe Cm16 Creative 6gyYbf7

Aliments gazogènes : Il est bien connu que les choux et les pois provoquent facilement des gaz…. En effet, les légumes de la famille des crucifères engendrent des gaz, notamment à cause de leur contenu en soufre qui d’ailleurs ajoute aux odeurs indésirables. Dans cette famille on retrouve : chou rouge et vert, chou de Bruxelles et, dans une moindre mesure, chou-fleur, brocoli et chou frisé (chou kale).

Les légumineuses sont un autre groupe alimentaire susceptible de provoquer des gaz. Les plus grosses légumineuses, les pois chiches et les fèves rouges par exemple, sont plus gazogènes que les petites, comme les lentilles en tout genre, les fèves mung et les fèves azuki.

Dans une moindre mesure, les légumes de la famille des solanacées peuvent poser problèmes, surtout chez les gens vulnérables aux excès du principe vata, selon l’ayurvéda. Cette famille botanique comprend les pommes de terre, tomates, aubergines, poivrons, baies de goji et cerises de terre. La solanine contenue dans ces végétaux devient légèrement toxique lorsqu’on les consomme sur une base quotidienne ou en grandes quantités.

Une alimentation trop riche en crudités ou des aliments trop froids peuvent aussi encourager les ballonnements pour les personnes qui n’ont pas le feu digestif nécessaire à leur digestion. Enfin, de grandes quantités d’aliments fermentés, de viande rouge, de stimulants tels café et thé, ainsi que les fruits et sucreries combinés aux repas sont des facteurs aggravants pour les ballonnements.

Intolérances alimentaires : Le système immunitaire de certaines personnes réagit à divers aliments et additifs alimentaires. Certains aliments sont plus allergènes que d’autres tels que les oranges, les tomates, les fraises, le blé (gluten) et les produits laitiers (lactose).

Parasol Depot Spot Led Frais Brico Chauffant Luminaire c5Rjq3AL4S

Chaque personne doit découvrir quels sont les aliments qui leur provoquent des réactions et les éviter lorsque le système digestif est vulnérable. Il est cependant possible de réduire la réactivité du système immunitaire à l’aide de plantes immuno-modulatrices telles que le reishi et le guduchi.

En ayurvéda, on cherche aussi à diminuer les excès du principe kapha, ce qui contribuera à calmer le système immunitaire. Enfin, il existe d’autres approches telle que la désensibilisation, l’hypnose, la réflexologie et autres.

Métabolisme lent : Il arrive que le transit intestinal soit ralenti parce que le foie ou les intestins sont trop « paresseux ». Le foie est responsable de l’expulsion de la bile, laquelle chatouille l’intestin et stimule son péristaltisme. Si vous consommez sur une longue période beaucoup de sucre, de médicaments, de gras ou buvez beaucoup d’alcool ou de café, il est possible que votre foie soit surchargé.

Pour aider le foie à produire et à expulser la bile, les plantes amères seront d’un grand secours : salade roquette, radicchio, feuilles de pissenlit, artichaut, chicorée, chardon-marie, radis noir et plusieurs autres encore. Outre la bile, les fibres alimentaires servent aussi à stimuler l’intestin et à donner une texture plus solide au bol alimentaire.

Équilibre acido-basique : Un environnement acide favorise la prolifération des bactéries et accroît la formation de gaz. Modérez votre consommation d’aliments très acidifiants comme le café, la tomate, les agrumes (sauf lime et citron), les céréales, farines, sucres et vinaigres raffinés ainsi que les régimes très riches en lipides et en protéines.

En contrepartie, favorisez au maximum les légumes verts foncés et riches en minéraux alcalinisant tels que le persil, la bette à carde, les germinations, la coriandre fraîche et les épinards. Ceux-ci peuvent être consommés cuits car les minéraux ne sont pas affectés par la cuisson.

Système nerveux : Le stress est un facteur majeur dans la santé de la flore intestinale. En ayurvéda, le principe vata s’exprime beaucoup au niveau intestinal, du système nerveux et de la peau, y compris les muqueuses intestinales. L’anatomie révèle pour sa part un lien intime entre le cortex cérébral, la peau et les intestins, qui sont extrêmement innervés à plusieurs endroits.

Parasol Depot Spot Led Frais Brico Chauffant Luminaire c5Rjq3AL4S

Diminuer les tensions mentales, les insécurités et l’anxiété est parfois incontournable pour soigner des ballonnements récurrents. Le stress est insidieux et se cache aussi sous la forme de vigilance ou d’activités constantes.

Certaines plantes médicinales tonifient le système nerveux et permettent de conserver plus facilement notre calme et notre bien-être. Elles limitent les dommages dans les périodes difficiles et permettent de recouvrer notre santé plus rapidement. L’avoine fleurie, la mélisse, la cataire, l’ashwagandha, le shankha pushpi, le gotu kola et plusieurs autres toniques nerveux peuvent nous aider à retrouver notre sérénité lorsqu’utilisés fidèlement.

D’autres articles seront bientôt publiés pour vous renseigner sur les plantes médicinales toniques du système nerveux et leur usage dans la gestion du stress.

Notes et références
(1) passeportsante.net : Tube digestif : son rôle dans l’émergence des maladies
(2) Enders, Giulia. Le charme discret de l’intestin, Actes Sud, 2015, p.87.
(3) Vasey, Christopher. Gérez votre équilibre acido-basique, Jouvences, 2012, 192 p.

Jonathan Léger Raymond

[email protected]

Thérapeute ayurvédique et herboriste accrédité par la Guilde des herboristes du Québec, Jonathan est co-fondateur d'Ayurvéda Révolution ainsi que du centre Espace Ayurvéda à Montréal. Il a reçu ses enseignements directement en mentorat individuel avec des médecins ayurvédiques de très haut calibre en Inde, les Dr. Kannan et Shankar, tout deux du Kérala. Ses nombreux voyages lui ont permis de s'imprégner de la culture indienne et d'établir des contacts privilégiés en Inde.

25 commentaires
  • richard

    28 septembre 2015 at 3 h 47 min Répondre

    bonjour,

    Home Couleurs Kave Déstockage Verre De En Soldes Neutre I9E2DH

    article clair, précis avec des solutions aux ballonnements …
    J’ai des ballonnements (nombreux gaz sans mauvaises odeurs) en consommant kombucha et kéfir, alors qu’ils sont censés améliorer les problèmes de gaz …
    je mange bio et sans gluten, pas de sucre …

    comment ces boissons peuvent-elles m’incommoder de la sorte?
    elles doivent-être incompatible avec ma flore intestinale
    avant, quand je consommait du pain et gâteaux, j’avais beaucoup de gaz, mais après avoir supprimé tous ces aliments, les gaz étaient très rares6000k 2x H7 Ampoule Voiture Sur Phare Remplacer Lampe 20000lm Détails 55w Hid Xénon Feux Led rdCBoex

    merci de me donner votre avis

    • Jonathan Léger Raymond

      3 février 2016 at 18 h 29 min Répondre

      Les fermentations favorisent l’activité bactérienne de la flore intestinale, elles ont un effet dit prébiotique. Ainsi un excès d’aliments fermentés est susceptible de nuire à l’équilibre de la flore bactérienne, lorsque consommés régulièrement et/ou en grandes quantités.

      Les personnes de nature « pitta » i.e. les personnes intenses, déterminées, avec beaucoup de feu etc. (voir nos articles explicatifs sur l’ayurvéda) sont plus susceptibles de développer des problèmes avec les fermentations. En jargon ayurvédique, les fermentations provoquent un déséquilibre pitta de la flore intestinale, ce qui a tendance à affecter vata du même coup (ballonnements).

      Chez ce type d’individu, pour leur consommation quotidienne de prébiotiques, une quantité modérée fera l’affaire : par ex. 1/2T à 1T de kombucha par jour ou 1 à 2 c. à soupe de choucroute.

      Parasol Depot Spot Led Frais Brico Chauffant Luminaire c5Rjq3AL4S
  • Abel Penan

    22 janvier 2016 at 17 h 20 min Répondre

    Magnifique j ai vraiment aimé

  • Gonflable Paris Z Lay À Spa 4 Places 6 Bestway nO80yvwNm

    Elise

    1 avril 2016 at 17 h 42 min Répondre

    Super intéressant et précis !! Merci !

  • Ilham

    7 mai 2016 at 4 h 04 min Répondre

    Instructif et interessant seulement parmis les aliments a banir beaucoup me sont aussi recomandés pour leur apport nutritif. Comment faire avec les baĺlonnement.? Merci.

  • Parasol Depot Spot Led Frais Brico Chauffant Luminaire c5Rjq3AL4S

    Ibrahim

    29 juin 2016 at 8 h 42 min Répondre

    Bonjour. Je dois vraiment vous remercier le sujet est très bien élaboré et il est juste. Le ballonnement de mon ventre me cause beaucoup de gêne. Cela dure toute une journée avec les gaz et crachats qui l’accompagnent. En Afrique particulièrement dans la zone que je vis on consomme trop le riz et le pain en plus j’ai pas une alimentation saine et puis on mange des fruit juste après les repas.je sais pas si le thé y est pour quelque chose.
    Keria Ampoule Keria Luminaires Luminaires Ampoule Luminaires Ledfluocompacteshalogènes Keria Ledfluocompacteshalogènes WEH9YD2I Ce problème dure plus 5 années ça me derange beaucoup.
    Quelques astuces et conseils me fera plaisir par rapport à ma situation géographique.

    • Jonathan Léger Raymond

      3 juillet 2016 at 20 h 33 min Répondre

      En effet, les fruits pendant et après les repas causent des ballonnements et le thé aussi, celui ne devrait pas être bu par quelqu’un avec des ballonnements (astringence, amertume et sucre blanc aggraveront « vata ») évitez ces pratiques. Vous avez raison aussi, tout cela combiné aux céréales comme le riz et le pain raffiné, c’est un cocktail explosif pour les gaz ! Mangez plus « concentré », de la viande avec beaucoup de légumes verts ou des lentilles accompagnées d’épices comme le cumin, le fenouil etc. avec un peu – pas trop – de grains traditionnels de votre pays idéalement, ou de riz brun si possible. Viande-légumes feuillus et verts (et pas des légumes trop sucrés comme les carottes, betteraves ou pommes de terre) ou lentilles (pas les grosses fèves et les pois) accompagnées d’un peu de céréales entière non raffinées et d’épices douces pour disperser les gaz.

  • Riviere

    16 juillet 2016 at 6 h 49 min Répondre
    Lampe Tactique Torche Fenix L'armée Ce Tk10 Pour PyNnwmv0O8

    Bonjour j’ai un enfant polyhandicapée avec des gaz ballonnement j’ai tout essayer il hurle tout le temps que me conseiller vous merci

    • Jonathan Léger Raymond

      21 juillet 2016 at 20 h 29 min Répondre

      Bonjour. Vous avez besoin d’être suivis de prêt en consultation ayurvédique, au moins 4-5 rendez-vous pour élaborer un protocole par étapes (nourriture, suppléments, etc). Selon ce que les consultations déterminent, il vous faudra peut-être aussi l’aide d’un spécialiste tel qu’un ergothérapeute qui utilise des approches psycho-corporelles pour améliorer l’état du système nerveux de l’enfant, sinon il va continuellement produire des gaz. Suivez autant que possible les conseils de l’article ci-présent et contactez Espace Ayurvéda pour un rendez-vous via Skype de 2 heures en consultation ayurvédique. Le contact figure dans notre section « ressources / où et qui » et leur courriel est [email protected]

  • Xby

    3 août 2016 at 5 h 47 min Répondre

    Tien Bon rivière , en ce moment j’ai mal mais da passe jai fait un de Yaourte Nature Canelle/Sirop de Mais avec une tasse d’eau chaude et le restante du jus de citron pour vinégrette.

    • Riviere

      3 août 2016 at 11 h 56 min Répondre

      Merci c est très durs j’ai tous essayer meme les homéopathies il me reste l ergothérapeute

  • Marie Evellin

    16 février 2017 at 10 h 37 min Répondre

    Bonjour, suite à une prise d’antibiotiques Tavanic et Augmentin, rien ne va plus dans mes intestins. J’ai des Ballonnements, non seulement le ventre est gonflé mais c’est très douloureux. Je n’ai jamais eu de problèmes de digestion. Est ce bien les antibiotiques qui sont responsables de mon état ? Et quoi manger, j’ai perdu 15 kg car rien ne me réussi, je ne sais plus quoi faire. prise de sang et examens n’on rien décelé. je n’ai jamais mangé de produits transformés, pas de pain, très peu de pomme de terre, très peu de pâtes. je pense avoir une alimentation équilibrée. Merci d’avance pour les conseils que vous voudrez bien m’apporter.

    • Jonathan Léger Raymond

      21 février 2017 at 9 h 12 min Répondre

      Il est possible que les antibiotiques fassent partie des facteurs aggravants. Il s’agit ici d’un cas de consultation et nous évitons de répondre trop simplement, par soucis de professionnalisme. Beaucoup de questions précéderaient une réponse adéquate. Il est indiqué de consulter un(e) spécialiste tel Jonathan Léger Raymond qui offre des consultations via Skype ou en personne au centre Espace Ayurvéda de Montréal.

    • Ariel

      11 novembre 2018 at 3 h 10 min Répondre

      Bonjour,
      Les antibiotiques détruisent votre flore intestinale et peuvent favoriser une très grave infection intestinale appelée Clostridium Difficile. C’est ce qui m’est arrivé il y a un an et demi, je me suis retrouvée à l’hôpital pendant 13 jours. Demandez une analyse des selles à votre médecin traitant, avec recherche de Clostridium Difficile (sinon, il n’y pensera pas). J’ai moi-même perdu 10 kg suite à cette infection, et depuis, malgré la prise quasi-permanente de probiotiques en gélules, je souffre de pénibles problèmes gastro-intestinaux.

      Parasol Depot Spot Led Frais Brico Chauffant Luminaire c5Rjq3AL4S
  • Ludovic

    25 février 2017 at 4 h 25 min Répondre

    Bonjour et merci pour votre article qui est tres intéressant. Cela fait déjà 6 ans que je pratique au quotidien une alimentation basée sur les connaissances de l’ayurveda. Cela m’a bien aidé à calmer certains symptômes mais ne reglaient pas tous mes pbs. Étant d’un tempérament moitié Pitta moitié vata j’ai découvert il y a peu, des intolérances bien particulières que j’ai très certainement depuis la naissance :intolérances aux salicylates et aux histamines. Après régime stricte le diagnostique se confirme: énormément de mes symptômes s’envolent. Les salicylates chez certaines personnes agissent comme un bloqueur des voies de detox du foie et les histamines commencent alors à s’accumuler dans le corps. Quand on a un gros penchant Pitta les histamines (déclencheurs de production d’acide gastrique) sont donc à éviter. Je comprends mieux pk Pitta ne supporte pas les produits fermentés, ceux ci étant riches en histamines. Mais le pb est que j’ai une candidose qui envahit mon intestin grêle et l’ayurveda recommande à ce moment là d’augmenter l’agni avc des épices, qui sont elles, riches en salicylates et histamines. Celle ci bloquent clairement mon foie, diverses symptomes apparaissent alors avc migraine (sinus) gonflement, prise de poids, reactions de la peau, douleurs dentaires, acouphenes et otites, glaires etc…pourtant l’ayurVéda me rééquilibre et me renforce, surtout un régime entre Pitta et vata, qui est difficile à gérer étant donné les opposés. Jai donc un peu « le cul entre 2 chaises » car d’un côté les conseils de l’ayurveda m’aide bcp dans mes pb de digestion et ballonnements et d’un autre côté ceux ci sont à l’extrême opposé de mes intolérances aux salicylates et histamines. Je ne sais donc plus trop quoi fr étant donné que le terrain est déjà affaiblis avc sibo/candidose réactivité aux produits laitiers, chimiques et gluten, rhinite/sinusite chronique/polype nasale etc..

    Parasol Depot Spot Led Frais Brico Chauffant Luminaire c5Rjq3AL4S
    • Jonathan Léger Raymond

      5 mars 2017 at 7 h 28 min Répondre

      Merci pour ce récit qui aide à approfondir les détails de l’alimentation pour les doshas. Je ne suis pas certain de comprendre pourquoi et comment les épices augmentent salicylates et histamines cependant ? D’autre part, il est possible que la réponse à l’intrigue se trouve ailleurs… il s’agit ici d’un cas de consultation pour investiguer les diverses causes et solutions possibles.

  • Abc

    26 décembre 2017 at 17 h 41 min Répondre

    Hi :)
    Concernant la mastication je ne peux pas vraiment, il me manque environ 8 dents dont toutes les molaires et prémolaires en haut du côté droit, et je n’aurai jamais les moyens de les remplacer. Je ne peux quand meme pas manger que des soupes et des bouillies je ne suis pas vieille, que puis je faire ? broyer certains aliments à la main suffirait il ? je pose cette question car outre le fait que je suis une grande nerveuse et que la piece dans lequelle je mange n’a rien d’agréable (ailleurs ce n’est pas vraiment possible à moins de manger au lit ou devant l’ordi – or rien ne me stresse autant qu’une pièce froide et moche, ce serait intéressant d’ailleurs d’écrire un article sur la relation à son habitat et comment en faire abstraction si on n’a pas le choix et qu’on doit s’en contenter pour des raisons financières, qu’en pensez vous ?) – j’ai remarqué que l’apparition et l’aggravation de mes problems digestifs etaient liés à la perte de mes dents.
    merci de votre réponse,
    Cheers

    • Jonathan Léger Raymond

      7 janvier 2018 at 1 h 51 min Répondre

      Il n’y a rien de mal à manger des aliments « mous » ou réduits en purée… sinon c’est une question de dentition, mieux vaut vous procurer des prothèses si possible, bien que vous puissiez rester en bonne santé tout de même si vous consommez des repas qui peuvent se passer de mastication. Néanmoins, faites « rouler » en bouche les purées et les breuvages afin de prendre le temps de bien goûter et de stimuler les papilles pour que le cerveau reçoive et émette les bons signaux pour favoriser une digestion optimale.

  • Abc

    26 décembre 2017 at 17 h 47 min Répondre

    (ps) « Le stress est insidieux et se cache aussi sous la forme de vigilance ou d’activités constantes. » Tout à fait ! merci d’ailleurs de souligner ce point, je suis très concernée. Je ne connais absolument rien à l’Ayurveda et n’avais jamais envisagé cette approche pour traiter mon stress mais pourquoi pas, déjà je vais explorer votre site :)

  • lauro brigitte

    22 octobre 2018 at 8 h 15 min Répondre

    Je remercie pour cet article qui m’a beaucoup intéressé, je l’ai trouvé clair et assez complet pour me donner des pistes afin de soigner ballonnements et aérophagie d’une disbiose avec candidose. Le forum m’a aussi aidé et je remercie cux et celles qui ont posé les questions . Merci Jonathan leger cordialement

  • Odile Straetmans

    11 décembre 2018 at 2 h 44 min Répondre

    A lire attentivement.
    Après un long usage du Cranberry j’ai nettoyé tout mon système digestif des bactéries qui sont indispensables à la digestion.Parasol Depot Spot Led Frais Brico Chauffant Luminaire c5Rjq3AL4S
    J’ai arrêté le traitement depuis hier pour vérifier ce lien de causalité.

    • Jonathan Léger Raymond

      11 décembre 2018 at 12 h 51 min Répondre

      Il est possible que votre organisme se soit acidifié si vous avez consommé beaucoup de canneberges sur une longue période alors c’est peut-être une question d’équilibre acido-basique pour rétablir votre flore intestinale naturelle. Voyez l’article sur le sujet dans la section « soigner » / « problématiques ».

  • catherine canetti

    20 décembre 2018 at 16 h 42 min Répondre

    Bonjour et merci pour votre article. Je suis principalement vata-kapha (pitta pas loin!) et je prends de l’ashwagandha en gélules (bio, KSM66) depuis environ 2-3 semaines à raison de 600 mg par jour. J’ai également pris des antibiotiques pendant une semaine. Je ne sais pas du tout pourquoi, j’ai un ventre extremement gonflé depuis quelques jours, alors que je ne mange presque rien. Pensez-vous que ce puisse être un effet de l’Ashwagandha ? Si oui, faut -il arreter d’en prendre ? Merci beaucoup si vous pouvez me répondre.

    • Jonathan Léger Raymond

      23 décembre 2018 at 10 h 06 min Répondre

      J’imagine que les antibiotiques ont perturbé la flore alors p-e qu’il vous faut un peu de prébiotiques ou de probiotiques. Vous pouvez toujours suspendre l’ashwagandha quelques jours mais les chances que ça donne des ballonnements sont faibles. Si ça s’arrange pas avec ces conseils vous aurez besoin d’une consultation avec un(e) spécialiste en santé naturelle. Voyez aussi l’onglet consultation de ce site.

Écrire un commentaire :
Cancel Reply

Parasol Depot Spot Led Frais Brico Chauffant Luminaire c5Rjq3AL4S